WHERE I STAND
2006, miroir, 100*100 cm.






Where I Stand laisse apparaître le mur et perce l’image reflétée à l'endroit où le visiteur attend de se voir refléter.

A partir d’un principe d’inversion du centre et de la périphérie, Where I Stand incite à explorer les limites. Celles de la vue, du cadre et de notre présence au lieu. Comme si l’on voulait décrire les limites de notre champ de vision et isoler cette frange, un peu floue, qui le délimite.